Rotraut Pape

© rotraut pape

Die Mauer

Vendredi 13 mai 2016 / 19h

Depuis la chute du mur de Berlin et jusqu’en 2014 l’artiste et réalisatrice Rotraut Pape, a procédé au même rituel : filmer son trajet quotidien le long de ce qui a été le mur. Elle fixe ainsi la mémoire d’une histoire et d’une ville qui depuis 1989 a profondément muté.

Un projet de Rotraut Pape mené de 1989 à 2014 présenté sous forme de conférence. «Le Mur et ce qu’il symbolisait était comme l’horizon négatif de toute ma vie, qui commença en 1956 à Berlin, cinq ans avant sa construction. Une semaine seulement après qu’il soit tombé, sa disparition était déjà prévisible. Je sortis avec une caméra et longeant le Mur, je filmais sans discontinuer ce 17 novembre 1989. La route longue de deux heures trente m’amènait à la Spree dans le quartier de Kreutzberg, suivait le Mur peint dans les rues désertes de Checkpoint Charlie, autour de la Potsdamer Platz jusqu’à la porte de Brandenbourg, et s’achevant après sept kilomètres derrière un Reichstag désolé avec une vue sur la Spree, où se trouve aujourd’hui le siège du Gouvernement.» Chaque année, Rotraut Pape a procédé au même rituel et a ainsi fixé la mémoire d’une histoire et d’une ville qui depuis 1989 a profondément muté.

Rotraut Pape est artiste et réalisatrice. Cette conférence aura lieu en présence d’étudiants allemands de l’école d’art HFG of_Main (Hochschule für Gestaltung) d’Offenbach am Main où elle enseigne le film et la vidéo, présents pour participer à plusieurs ateliers avec des étudiants de l’ésam de Caen/Cherbourg dans le cadre du festival. Elle intervient aussi comme consultante pour le festival B3 (Biennial of the moving image) à Francfort.

Liens

www.the-wall.berlin/

www.b3biennale.com/

Lieu

Le Pavillon, quai François Mitterand, Caen