Herman Kolgen

© herman kolgen

ISOTOPP

ISOTOPP est une collaboration entre l’artiste canadien Herman Kolgen, le Dôme, le Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL), le Cargö produite par la Station Mir avec le soutien de la fondation Mécènes Caen Normandie, So Numérique, l’école supérieure des arts & médias de Caen/Cherbourg et le Conseil des arts et des lettres du Québec.
À partir de sa rencontre avec les chercheurs du GANIL Jean-Charles Thomas puis Thomas Roger, Herman Kolgen a conçu une première version d’un dispositif ayant pour objet – sous forme d’une performance scénique et d’une installation – une interprétation de l’activité de recherche du GANIL. Après cette première phase (dont un volet pédagogique avec l’ésam), plusieurs étapes de prototypage à Montréal et à Caen sont en cours de validation avant une résidence au Cargö visant à mettre en scène le dispositif avant sa première présentation publique lors du festival Nordïk Impakt en octobre 2017.

Pour l’étude de la structure atomique, le GANIL procède par bombardement et collision de noyaux lancés à très grande vitesse. Le principe est de projeter à 100 000 km/sec un faisceau de noyaux projectiles que sont les ions lourds (éléments chimiques dont le poids est situé entre celui d’un atome de carbone et celui d’un atome d’uranium) contre les noyaux cibles. Les effets produits par ce bombardement sont enregistrés par des détecteurs, puis étudiés en détail par les chercheurs. Herman Kolgen conceptualise un dispositif pour la scène et pour l’exposition qui vise à traduire les recherches menées au GANIL, en transposant ces notions à partir de données concrètes pour créer en terme de dynamique des matières sonores et visuelles.

Lien

www.kolgen.net/

Partenaire

le Dôme, le Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL), le Cargö avec le soutien de la fondation Mécènes Caen Normandie, So Numérique, l’école supérieure des arts & médias de Caen/Cherbourg et le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Lieu

Caen